Journaliste et Présentatrice télé : Découvrez en exclusivité l’interview de Chloé Nabédian

journaliste-presentatrice-tele-interview-de-chloe-nabedianProchainement à l’antenne de la Chaîne Météo en semaine lors de l’Edition du Matin (6h30-12h00), nous avons eu la chance de rencontrer en exclusivité Chloé Nabédian…

Apitem : Bonjour Chloé et merci d’avoir accepté cette interview. Présentatrice de télévision Française, vous disposez de plusieurs diplômes tel qu’un Master en management, ou encore une Licence en Histoire de l’Art et de l’Archéologie. Quelle est l’utilité de ces diplômes dans votre métier ?

Je suis une véritable passionnée d’art, sous toutes ses formes. C’était donc tout naturellement qu’après avoir obtenu mon Bac, je suis partie vivre à Paris et étudier ce qui me passionnait dans l’une des meilleurs universités dans ce domaine, La Sorbonne.

Cette licence m’a permis d’acquérir une solide culture générale. Dès lors que l’on étudie une oeuvre, on y apprend forcément le contexte historique, économique et social qui l’entoure. Pour parfaire cette formation, je me suis ensuite tournée vers une Ecole Supérieure de Commerce pour acquérir un savoir faire et un savoir-être indispensable aujourd’hui. Mon école, l’ESCEM, future FBS (France Business School), a largement rempli son rôle.

Cette école est ouverte au profil atypique et m’a donné tous les outils pour me forger une base solide dans les domaines économiques, financiers et entrepreneuriaux, car j’avais déjà l’envie de créer ma propre entreprise, mais je ne savais pas encore dans quel domaine.

Quelles sont les qualités nécessaires pour être un bon présentateur de télévision ?

La qualité fondamentale est pour moi, l’écoute. Un bon présentateur se doit d’être attentif aux envies et souhaits de ses téléspectateurs mais aussi d’être à l’écoute de l’équipe avec qui il travaille chaque jour pour créer la meilleure émission possible.

La télévision : Un hasard, ou une évidence pour vous ?

C’était un hasard et c’est devenu une évidence…

J’ai découvert les métiers liés à l’image lors de mon tout premier stage en entreprise dans la société de production « Histoires de Vies ». J’avais été embauchée pour créer un concours ouvert aux jeunes réalisateurs, pensant que l’évènementiel était ma voie. « La société Histoires de Vies » développait un Webmag sur son site internet qu’elle réactualisait régulièrement et qui abordait des sujets touchant les entreprises. C’est à ce moment que Fabienne Dupont, fondatrice d’Histoires de Vies et ancienne réalisatrice pour l’émission Striptease, m’a donné l’opportunité de réaliser un petit sujet de trois minutes sur le thème de la souffrance au travail, pour sensibiliser les entreprises à ce problème. Le travail de journaliste, les rencontres humaines et l’utilité d’informer sur des sujets qui nous touchent m’ont fait comprendre que je voulais devenir journaliste.

La présentation est venue naturellement par la suite. C’était l’envie d’incarner et de promouvoir un reportage pour donner envie au plus grand nombre de le regarder.

Depuis le jeudi 23 Janvier, vous présentez les éditions du matin au sein de la Chaîne Météo (MétéoConsult) : Quelles sont vos premières impressions ?

Après une solide formation, La Chaîne m’a fait confiance et m’a permis de présenter deux éditions du soir et une le midi pour commencer à avoir le bon rythme avant de démarrer dès le 4 février la tranche du matin.

L’exercice a été très difficile au début, une connaissance très pointue de la météo et des prévisions est capitale. Sur le plateau, nous sommes sans filet, sans prompteur avec juste des notes prises lors du briefing avec le prévisionniste. Cela est très formateur et surtout l’équipe qui est autour m’a été d’un très grand soutien. Ils ont toujours été présents, à l’écoute, et m’ont donné confiance. Etre bien entouré est capital lorsque l’ont fait de l’antenne.

Une journée avec Chloé Nabédian çà se résume à…

Un très bon café le matin déjà ! Avec mon rythme en décalé au sein de La Chaine Météo, je me lève tous les jours à 4H30 pour être opérationnelle dès 6H30 pour les téléspectateurs.
Entre 6H30 et 12H, j’enchaine les briefings avec le prévisionniste du matin, Jérôme et les enregistrements pour l’antenne et pour le web avec nos réalisateurs en régie, Franck, Anthony et Florian. Ensuite à partir de 12H, je travaille sur des pastilles vidéos et des nouveautés qui vont arriver prochainement dans l’édition du matin…

Vos perspectives d’avenir concernent-elles la présentation ou le journalisme ?

Les deux sont forcements liés. Mon envie est que d’ici quelques années, je puisse présenter mon propre magazine d’info ou incarner un JT. Etre au coeur de l’actualité, la faire partager et informer sur ce qui se passe en France et dans le Monde est un objectif que j’espère un jour atteindre.

En plus d’être présentatrice, vous avez développé votre propre entreprise sous un statut d’auto-entrepreneur : pourquoi ?

Le métier de journaliste-présentateur est un métier qui fait beaucoup rêver. Ce qui signifie que nous sommes très nombreux sur le marché et que les places sont chères. J’avais conscience que pour y arriver, il fallait être pro-actif et développer ses propres émissions. Je me suis alors associée avec Julien Lozano, qui a prouvé son sens indéniable de la création d’entreprise, en fondant, il y a 4 ans, un réseau d’agences immobilières spécialisé dans le logement étudiant « Bed & School » qui cartonne aujourd’hui.

Nous étions très complémentaires, chacun dans nos domaines de prédilection et nous sommes allés démarcher la chaine MCE (Ma Chaine Etudiante). Cette chaine nous a fait confiance et depuis septembre 2012, nous produisons « People Insid » chaque mois.

Le concept ? Un jeune couple ordinaire s’invite le temps d’un diner chez des personnalités extraordinaires. Nous avons eu la chance d’avoir des artistes comme David Vendetta ou encore Jean Roch pour notre émission. Nous en sommes très fiers.

Auriez-vous un conseil à donner à un futur présentateur ?

Peut-être en deux mots : Persévérance et détermination…
Il faut s’accrocher et ne jamais se démoraliser car il y a des hauts et des bas dans ce métier, c’est le processus logique. Dès qu’une situation devient difficile, il faut la surmonter et continuer car c’est là où se démarque ceux qui vont y arriver, de ceux qui vont changer de route.

Si on persévère, c’est sûr, la réussite est au bout du chemin !

Note de la rédaction : Depuis le 3 mars 2014, Chloé Nabédian présente désormais la météo sur I>Télé du lundi au vendredi entre 18H ET 00H. Pour en savoir plus sur l’actualité de Chloé, rendez-vous sur son site : http://www.chloe-nabedian.com


1 février 2013

commentaires

Laisser un commentaire


1 + 6 =


trois × 1 =