Comment se rappeler d’un nom, d’un visage ?…

0
286
Comment se rappeler d'un nom

Comment se rappeler d'un nomSon nom… Comment dire ? Non, je ne m’en rappelle pas, une fois de plus. : « Je ne suis vraiment pas physionomiste ! » Combien de fois vous êtes-vous dis ça ? Trop souvent, n’est-ce pas ? Et bien, il est temps que ça change !

Quand on se rappelle d’un évènement, cela passe par trois phases : l’encodage, le stockage et le rappel (à l’aide de connecteurs). La plus importante est la première.

En effet, si celle-ci n’est pas appliquée correctement, aucune des deux autres ne peut s’accomplir. Mais, pour bien encoder, il faut aussi prendre en compte d’autres éléments.

Notre mémoire est sélective, et il est souvent nécessaire d’avoir recours à des aides pour se souvenir. Ce soutien peut être visuel, auditif ou kinesthésique.

Donc si la personne que vous venez de voir peut avoir quelque chose de particulier qui vous a choqué, ou alors, une voix bien spécifique ou encore sa manière de faire, de parler. Dans tous les cas, c’est sûr, vous vous en rappellerez !

Première étape accomplie, vous avez compris comment fonctionne votre mémoire. Et pourtant, il arrive que malgré tout un nom vous échappe. Alors, il existe des techniques infaillibles, à connaître. Tout d’abord, soyez motivé !

Rencontrer de nouvelles personnes est intéressant, même si vous n’accrochez pas avec celles-ci. Ensuite, investissez-vous dans cette rencontre : si vous n’êtes pas sûr d’avoir bien compris, faites répéter votre interlocuteur, en plus d’obtenir votre renseignement, la personne aura vraiment le sentiment (justifié) que vous vous intéressez à elle.

Enfin, si c’est toujours trop dur, établissez des histoires, des fiches-personnes et dès que vous êtes de retour chez vous, notez tout : nom, prénom, lieu de rencontre, circonstances, intérêts, date de la rencontre. Ce visuel, que vous allez créer, vous aidera aussi à vous rappeler.

Dans tous les cas, la principale raison pour laquelle vous allez arriver à vous rappeler du nom d’une personne, c’est que vous l’avez décidé, que vous êtes persuadée d’en être capable ! Perte de mémoire ou incapacité à vous rappeler, rien n’est une fatalité ! On peut tous y arriver, il suffit de s’en convaincre et de mettre dès le début toutes les chances de son côté.

Si cela vous fait peur, exercez-vous d’abord à une petite échelle, avec des personnes particulières dont il sera facile de se rappeler, puis petit à petit, compliquez le jeu, vous verrez, il n’y a rien d’insurmontable. Allez, à vos neurones ! Et rappelez-vous…