Crise économique : Augmentation du chômage en France

0
216

Le BIT, Bureau International du Travail, à fait publier par l’Insee, le taux du chômage, qui aurait progressé de 0,1 point au quatrième trimestre 2011 retrouvant donc son taux de 2010.

Le taux de chômage a augmenté pour la deuxième fois consécutive au quatrième trimestre 2011, d’après l’Insee la semaine dernière.

LAugmentation du chomage en France’augmentation est estimée à 0,1%, soit à 9,4% de la population active en France métropolitaine soit 2,7 millions de personnes, contre 9,3% (2,6 millions de personnes) au trimestre précédent, il retrouve ainsi son niveau de l’année 2010, après la baisse constatée au premier semestre 2011.

Afin de minimiser ces chiffres, Xavier Bertrand, ministre du travail a prit exemple sur nos voisins espagnols atteignant un niveau record de 22,9% en décembre 2011. Il estime ainsi que la France a mieux résisté à la crise que certains de ses voisins.

Le taux de chômage des jeunes s’accroît fortement, passant de 21,6% à 22,4%. Quant aux seniors, énormément touchés par la crise, ils enregistrent pour cette fois, une légère diminution à 6,5%.

Le secteur tertiaire lui, par exemple, à reculé de 35 000 postes en un trimestre, alors que le secteur de l’industrie à légèrement augmenté.

Pôle emploi dresse malheureusement le même constat que le BIT et que l’Insee, en effet pendant le dernier trimestre, le nombre de demandeurs d’emploi à également plus que fortement augmenté. De plus, il existe en France des personnes sans emplois, n’étant pas inscrit au chômage ; cette partie de la population est difficile à estimer, et accroit ces chiffres déjà en hausse.

L‘intérim perd également des emplois après neuf trimestres de hausse, une perte de 16 000 postes, soit -2,7 % est constatée. La psychose nait dans l’esprit des Français, aujourd’hui, un tiers des Français craint de se retrouver sans emploi dans les mois à venir, et reproche aux candidats à la présidentielle de ne pas assez traiter du thème du chômage.

Outre le problème du chômage en hausse, la sécurité de l’emploi est également menacée en France. Des charges trop lourdes, des augmentations de taxes, et la décentralisation économique, poussent de plus en plus d’entreprises à ne proposer aux candidats à la recherche d’emploi, des stages, des CDD, et des contrats sans grande pérennité.

C’est pourquoi, les Français, préfèrent une prise de risque directe mais active en décidant de se tourner de plus en plus vers des solutions alternatives comme le portage salarial, l’auto-entrepreneuriat, la création d’entreprise, qui leur permettent de créer leur propre activité commerciale sans attendre d’éventuelles offres venant d’entreprises.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here