Télétravail : Un nouveau souffle ?

0
123

Parmi les 300 000 nouvelles entreprises qui se créent tous les ans en France, le télétravail a une importance grandissante. Mais qu’est-ce qu’un télétravailleur ?

teletravail Un nouveau souffle

Le télétravailleur est avant tout une personne qui travaille seule, le plus souvent dans un environnement qui lui est très familier, puisqu’il s’agit généralement de sa maison. Mais c’est aussi une personne qui a tendance, inconsciemment, à se couper du reste du monde du travail et de tout environnement professionnel.

Le télétravailleur gère comme il l’entend son temps, son planning, même si les patrons dont ils dépendent deviennent de plus en plus exigeants, voire même plus quelque fois que dans de classiques entreprises, car ils estiment en effet qu’en étant chez eux, ils n’ont aucune excuse pour être en retard dans leur travail.

Certes, cet employé autonome qu’est le télétravailleur n’est pas embêté par les embouteillages, la pointeuse ; il fait aussi des économies de carburants, d’énergie tout simplement.

N’oublions pas que le télétravailleur est bien seul quelquefois.

C’est en pensant à cette solitude et en la prenant très au sérieux que l’on voit apparaître aujourd’hui des lieux de convivialité, et de travail aussi, mais où le télétravailleur n’est plus seul. Il peut échanger, se confier, comparer avec ses voisins, et penser le télétravail dans son ensemble, ou du moins à l’ensemble des télétravailleurs.

« Les Satellites » par exemple, a vu le jour à Nice. Ce « troisième lieu » comme il est souvent nommé, est le modèle type de ces lieux de rencontres, qui permettent de rompre l’isolement dû au télétravail. Avec près de 140 m², une salle de réunion et plus de vingt postes de travail, contre seulement 0.15 cts de l’heure, quoi de mieux pour rendre au télétravailleur ses qualités humaines, entretenir des relations et rebouter sa motivation.

Nicolas Bergé, qui a créé ce lieu, a pensé à tout et à tous les télétravailleurs, quels qu’ils soient. Il est bien placé pour savoir que rester en permanence dans le cadre unique qu’est la maison, ce lieu où se mêlent à la fois le travail, la vie familiale et le lieu de repas, peut être à la longue, une source de déprime ou de démotivation.

A quand donc la création d’autres « satellites » basés sur le même modèle ? Et à quand aussi la reconnaissance sincère et véritable du télétravail, et donc du télétravailleur ? Ne désespérons pas, nous sommes sur la bonne voie… Même si le chemin peut paraître long quelquefois.